Avantages N°169 - Octobre 2002.

 

Comédienne de tous les défis (dernièrement, Pédale douce, change-moi ma vie), Fanny Ardant incarne La Callas dans Callas Forever de Franco Zeffirelli. Le parallèle n'est pas étonnant. Elle interpréta déjà la diva au théâtre (Masterclass). La voici stupéfiante, recluse au visage nu pleurant sa voix perdue dans ce film-fiction inspiré des derniers mois de Maria Callas, disparue à 53 ans, en 1977. "Je n'ai pas voulu lire tous les livres qui lui étaient consacrés, confie Fanny Ardant. J'avais le scénario et quelques photos d'elle. Les photos parlent parfois plus fort que les mots." Callas Forever raconte la relation entre Maria Callas et son ami producteur Larry Kelly (Jeremy Irons), qui la pousse à tourner un Carmen postsynchronisé avec sa voix d'or d'antan. L'époque est au rock et au punk. Deux générations, deux style s'entrecroisent donc au fil de ce grand film populaire à l'émotion authentique. "Franco a envisagé Callas Forever comme une chanson d'amour plutôt qu'une biographie", souligne Fanny, qui est entrée à la fois dans la peau d'une diva, d'une icône et d'une femme à bout de souffle. Callas Forever de Franco Zeffirelli Hugo Deschamps